Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 07:23

 
Dès la fin 2008, nous avons pu constater que toutes les communications éditoriales de la nouvelle municipalité de Saint-Méen-le-Grand (via son maire) et de la communauté de communes du Pays de Saint-Méen (via son président) répétaient en boucle : soit "l'état catastrophique des finances", soit "l'irresponsabilité du prédécesseur", soit le non-intérêt des projets précédemment menés...

C'est aujourd'hui une certitude : tout a toujours été faux et, on ne peut que constater, d'un manque total d'objectivité...

Comment expliquer alors l'ampleur de la Manipulation, l'attitude du président et maire Michel Cottard, la gravité de ses mensonges et son acharnement ? 

1. Un comportement inqualifiable !

En dépeignant de façon très noire, une situation que tous trouvaient rose auparavant (la commune et le territoire intercommunal n'ont jamais connu un tel développement dans le passé), a t-on voulu faire croire que tout ne pouvait qu'aller mieux après et ainsi se mettre en valeur grâce au travail déjà réalisé ? Ou a t-on simplement voulu justifier l'absence d'action (à ce jour, le bilan est tristement inexistant : aucun nouveau projet n'a été engagé, seuls existant ceux qui ont pu être poursuivis...) ?

Car rapidement, on s'est réapproprié sans état d'âme les projets et réalisations du passé. Les mêmes qui étaient, il y a peu de temps encore, si critiqués (les plateformes et projets logistiques, les infrastructures d'accueil, le parc de Haute-Bretagne, la réhabilitation de la voie ferrée et sa seml de gestion...) et qui redeviennent source de valorisation !... (De toute évidence, il ne reste plus aujourd'hui qu'à attendre l'annonce providentielle d'une pseudo-"amélioration" et "d'un retour à la normale", pour que la manipulation soit bouclée... CQFD !).

2. La volonté de détruire à tout prix !

Ce que chacun reconnaît comme une "accusation à charge" n'a jamais été réellement et objectivement fondée, uniquement initiée à partir de chiffres incomplets, d'analyses tronquées ou partielles... En résumé, de tout élément pouvant illustrer la triste campagne de vengeance et de destruction menée. La lettre de l'association "l'Echo Mévennais" numéro 1, publiée en juillet 2009, a apporté des réponses et justifications. Aucun démenti n'a pu être opposé.

Plus de 2 ans après,
nous avons tous cru que l'action "positive" prendrait le pas...

Le contenu du dernier journal "Force 9" ne laisse pas penser que les choses ont changé :

- Extrait : "...ses ressources qui ont été mises à rude épreuve les années passées..."
A quoi peut servir cette n-ième précision, toute aussi fausse et injuste que les précédentes, après 26 mois de fonction ?

- Extrait : "Le Pays de Saint-Méen sur les rails..."
Pourquoi être fier aujourd'hui de ce qui était, il y a encore un an, le fait de "l'irresponsabilité du prédécesseur" ? Le projet de réhabilitation de la voie ferrée La Brohinière-Mauron (avec l'ensemble de ses perspectives de gestion), a été entièrement monté, validé et programmé avant 2008. Personne ne demande ici que l'éloge du passé soit fait, mais pourquoi persister ainsi dans le déni et manquer autant de cohérence ?

Avant 2008, l'obstination du Pays de Saint-Méen pour la remise en fonction de cette voie répondait à un besoin réel d'entreprises, ainsi qu'au développement économique pour de nouvelles à arriver. Pourtant, la portion de voie vers Gaël est aujourd'hui inutilisée. Dans l'attente, "Easydis" a conclu un marché routier à partir de la Brohinière.

- Extrait : "A Gaël le parc n'est pas saturé..."
Et pour cause : "GA promotion", l'investisseur toulousain à l'origine de la base "kuehne+Nagel" de Saint-Méen devait aussi construire une seconde plateforme à Gaël en 2009, près d'Easydis. Le compromis de vente des terrains a été signé le 27 mars 2008.

Mais l'entrepreneur "GA" est allé voir ailleurs, enmenant avec lui : la réalisation d'une nouvelle plateforme de 45.000 m2, une centaine d'emplois (source GA / Ouest-France du 04/04/08), un retour sur investissement programmé pour la Communauté de communes, ainsi que toutes les ressources, dont fiscales, induites pour le Pays de Saint-Méen (et la commune de Gaël) ...

- Extrait : "Salesky à Saint-Onen..."
Rappel nécessaire : ce transporteur a choisi de s'implanter à Saint-Onen en 2007, afin de pouvoir servir l'un de ses principaux clients "Kermené". En attendant l'achat du terrain et la construction normalement prévus "dans la foulée des élections municipales" (cf. propos de Jérôme Hervé, PDG, qui s'exprimait le 4 mars 2008 dans Ouest-France), l'entreprise travaillait dèjà à Saint-Méen-le-Grand...

Etc.

Partager cet article

Repost 0
Published by Demain, quel Saint-Méen ? Information, réflexion - dans Réflexion

Accueil

  • Demain, quel Saint-Méen ?  le blog

  • Un outil d'information, de réflexion sur la vie mévennaise...

Recherche