Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 12:00

 

À une semaine du premier tour des élections municipales, vient de paraître le bilan et le projet de la liste sortante de Raymond Huré - "Avec vous St-Méen plus grand" (Michel Cottard ne se représentant pas).

Premier constat : la confirmation qu'il n'existe aujourd'hui aucune rupture, ni évolution entre les pratiques du maire élu en 2008 et sa liste sollicitant à nouveau les suffrages des Mévennaises et des Mévennais. S'il existe bien un différent de personne, né en cours de mandat entre Michel Cottard et Raymond Huré, le nouveau et l'ancien candidat semblent toujours en phase sur leurs méthodes.

Aujourd'hui, afin de justifier le bilan de la commune, mais aussi celui de la communauté de communes, les mêmes pratiques sont présentes, nécessitant toujours des rectifications...

BILAN rectificatif
1. Economie
- Remise en valeur des commerces : sans juger de l'intérêt de cette action portée par le Pays de Brocéliande et déléguée à la Communauté de communes pour son exécution, elle n'est pas à mettre à l'actif de la municipalité.
- Soutien au marché hebdomadaire : même constat.
- Parc de Haute Bretagne : la création de ce parc est entièrement à mettre à l'actif de la mandature précédente.
- "Implantation de nouvelles entreprises" : quelles sont les entreprises "amenées" par la communauté de communes depuis 2008, autre bien sûr que celles déjà négociées et prévues auparavant ?
- Vente des locaux d'Entremont : une réalisation pas très glorieuse, loin s'en faut ! Sans doute, le plus grand fiasco de la période.

2. Urbanisme
Durant ce mandat, aucun aménagement (lotissement privé ou public...) n'aura été créé, ni même favorisé pour la création de logements dans la commune.
- La réalisation de la voie de l'Orangeraie n'est pas un projet planifié par l'actuelle mandature.
- Pour rappel, la DDTM (Direction Départementale des Territoires et de la Mer, citée dans le bilan de la liste) est un service décentralisé de l'Etat et non (comme écrit) : les "services techniques du Département".

3. Culture et animations
- Passage du Tour de France en 2013. Comme rappelé précédemment : être spectateur d'un projet, ne veut pas dire être acteur...

4. Finances
- Nous relevons les mêmes leviers, contrevérités et imprécisions déjà constatés. Lire l'article de correction précédemment publié :
Journal Saint-Méen "en-Grand" : Arrêtons de mentir aux Mévennais !

- Ecole St-Joseph : pour rappel, la commune s'est toujours portée "naturellement" caution des emprunts d'investissements de l'OGEC (Organisme de Gestion des Ecoles Catholiques), sans jamais en faire un argument électoral ! Cette responsabilité "conjointe" vient de partir en fumée...

 Remarque sur le PROJET
Dans un projet électoral, toute idée répondant à un intérêt public ou au bien-être de la population, mérite attention. Après, le chef de liste doit être en mesure d'arbitrer, de valider que les idées amènent une réelle valeur ajoutée au projet, et surtout, soient réalisables.

Explications : en 2008, la liste de Messieurs Cottard et Huré nous avait promis Saint-Méen "Petite cité de caractère". Un projet difficilement réalisable, que l'on aurait pu évincer d'un programme en regardant simplement le cahier des charges associé. Pourtant, la municipalité s'est engagé dans cette voie sans issue durant la presque totalité du mandat (Zppaup, Avap...), en multipliant rapports et études sans effet, puis en passant le projet "aux oubliettes"...

En 2014, la liste souhaite "re-prendre" la radio locale. A t-elle réellement regardé et réfléchi à la faisabilité du projet ?...

Partager cet article

Repost 0
Published by Demain, quel Saint-Méen ? Information, réflexion - dans Réflexion

Accueil

  • Demain, quel Saint-Méen ?  le blog

  • Un outil d'information, de réflexion sur la vie mévennaise...

Recherche