Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 20:28


Pour se mettre en valeur, le premier magistrat mévennais a le sens de la formule. Cependant, plus de 10 mois après les élections,la critique continue, acharnée et mensongère de Michel Cottard, nouveau maire et président de la Communauté de Communes du Pays de Saint-Méen-le-Grand, a des limites !

À la lecture de tous ses discours et communiqués de presse (Hebdo d'Armor du 17/01/09 - Ouest-France du 29/01/09...) se multiplient toujours et encore les mensonges, mais également les diffamations à l'encontre de Bernard Josse, ancien maire et de son équipe.

Aux Mévennnais n'aura pas non plus échappé un soudain revirement. Il y a encore quelques semaines, la nouvelle municipalité s'accordait le mérite de réalisations valorisantes, comme la remise en service de la voie ferrée, la rénovation du clocher de l'abbatiale, la construction de la 3ème plateforme logistique du canton "Khune + Nagel"...

Et puis, entre temps, est paru un article informantde l'honorariat de Bernard Josse (nommé par le Préfet maire honoraire) etsaluant son travail. Sans reprendre la liste des actions réalisées depuis 13 ans, celui-ci osait parler de quelques uns de ses derniers projets.

Résultat : en moins de 15 jours, la plupart de ces mêmes projets, autrefois valorisants, sont comme par hasard devenus coûteux et mal venus pour la commune. Et, comme cela ne suffisait pas, l'action de l'ancien mairea étéqualifiée..."d'inexistante", sa gestion"d'irresponsable" !

Qu'importent l'énormité des mensonges et la vérité, si la formule permet de faire oublier la réalité...

Mais que se cache t-il derrière cette entreprise si peu glorieuse età quoi cela peut donc bien servir?


Partager cet article

Repost 0
Published by Demain, quel Saint-Méen ? Information, réflexion - dans Réflexion

Accueil

  • Demain, quel Saint-Méen ?  le blog

  • Un outil d'information, de réflexion sur la vie mévennaise...

Recherche